Le chanvre et ses utilisations

Le chanvre est une variété de plante de la famille des Cannabaceae. Il est prisé par les cultivateurs pour la taille de sa tige ainsi que sa faible teneur en THC, à partir de l’espèce que les botanistes nomment Cannabis sativa L.

Bien que faisant référence à la même espèce botanique, le terme « chanvre » est désormais utilisé de préférence pour désigner la plante industrielle et sa fibre végétale, tandis que le terme « cannabis » est le nom que les scientifiques utilisent pour désigner la forme psychotrope, utilisée à des fins récréatives.




Le chanvre industriel est une plante à racine pivotante pouvant dépasser quatre mètres de haut. Sa robustesse en fait une plante dont la culture ne nécessite l’emploi d’aucun pesticide.

Le chanvre connaît de multiples utilisations, telles le textile, la construction de bâtiments, l’isolation (phonique et thermique), les cosmétiques, la fabrication d’huiles, de litières, de cordages.

Il est par ailleurs largement utilisé sous forme de combustibles, en papeterie, pour l’alimentation humaine et animale, comme biocarburant, pour des usages dans un cadre médical ou encore récréatif.

Toute la filière du chanvre connaît un regain d'intérêt avec l'augmentation du prix du pétrole, à laquelle s’ajoute la prise de conscience environnementale.

La France est aujourd'hui leader européen avec une production annuelle de 50 000 tonnes (100 000 tonnes dans l'Union européenne), et la plus large variété mondiale de semences industrielles certifiées.


Histoire du chanvre

Le chanvre est une des premières plantes cultivées par l’Homme, depuis le néotlithique, phase de sédentarisation liée au développement de l’élevage et de l’agriculture.

On retrouve des traces de l’utilisation de ses fibres, pour la confection de vêtements en Chine, 600 ans avant J.-C, ainsi qu’en Europe, au Moyen-Âge. Les vêtements royaux occidentaux étaient souvent constitués de mélanges de chanvre et de lin.

 


La première Bible imprimée par Gutenberg l’aurait même été sur papier de chanvre. Ce dernier fut largement utilisé en Europe jusqu'au XIXe siècle, avant que les fibres de chanvre ne soient remplacées par le coton, originaire d’Amérique.

Plus récemment, les fibres résistantes du chanvre ont servi à fabriquer des textiles à usage militaire. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, elles furent remplacées par des fibres synthétiques, au tissage plus régulier.

Les fibres de chanvre ont par ailleurs longtemps été utilisées pour fabriquer les billets de banque.

Enfin, elles sont idéales pour confectionner  des cordages, et ont longtemps été utilisées comme matière première pour les voilures des bateaux.  Ainsi, en 1661, Colbert fit construire la Corderie royale de Rochefort, afin de pouvoir fabriquer en France les lourds cordages des navires. Les cordages de chanvre ainsi confectionnés pouvaient atteindre une encablure de long, soit près de 200 mètres et leur diamètre pouvait même dépasser 20 centimètres. Pour se donner une idée de la résistance de tels cordages, sachez qu’une corde de chanvre d’1,2 centimètres de diamètre a une charge de rupture d'environ 1.100 kilogrammes.



Usage spécifique des graines

La graine de chanvre, également appelée chènevis, est utilisée pour ses propriétés nutritives, sous forme d'huile ou tout naturellement, de graines.
La graine de chanvre décortiquée contient la proportion suivante de macro-nutriments:
    •    9 % de glucides ;
    •    49 % de lipides ;
    •    31 % de protéines, source de huit acides aminés essentiels.

Ces proportions sont idéales pour l'alimentation humaine et animale.

L’huile obtenue par pressage des chènevis jouit ainsi d'une excellente réputation diététique, en raison de sa teneur en acides gras de type oméga 3 et oméga 6 GLA, ainsi qu'une faible teneur en acides gras saturés

 




Petit lexique sur le chanvre

Pour être qualifié de chanvre industriel et pouvoir ainsi être légalement cultivé en France, le chanvre cultivé doit être issu d'une variété dont la teneur en THC est inférieure ou égale à 0,2 %..
Après rouissage des tiges (macération), la paille du chanvre cultivé donne la fibre de chanvre, composée de la périphérie de la tige et de la partie centrale et moelleuse, dénommée chènevotte. Une fois cardée (démêlement et aération des fibres), la fibre donne la laine de chanvre.
    •    Le chanvrier ou la chanvrière est la personne qui travaille le chanvre. Le terme chanvrière peut aussi désigner une coopérative de producteurs de chanvre.

    •    La chènevière ou canebière dans le Sud de la France, désigne un champ de chanvre.

    •    Le chènevis désigne la graine de chanvre.

    •    La chènevotte est la partie ligneuse de la tige, la moelle interne qui reste quand on en a séparé la fibre.

    •    Un ferronnier est un peigneur de chanvre.

    •    Un four à chanvre est un four utilisé jadis afin de le sécher.


Remarque : Pour désigner couramment le chanvre et ses sous-espèces, les différents acteurs de la filière chanvre à usage industriel non récréatif préfèrent employer les appellations chanvre, chanvre cultivé, chanvre agricole, chanvre d'œuvre, ou d'ouvrage, chanvre indien, chanvre afghan ou chanvre sauvage.
Par contre, les cultivateurs à usage récréatif emploient plutôt la terminologie latine de la nomenclature botanique : Cannabis, sativa, indica, afghanica ou ruderalis.

Hinterlassen Sie einen Kommentar

Bitte beachten Sie, dass Kommentare vor der Veröffentlichung freigegeben werden müssen

STAY UP TO DATE

Submit your email to get updates on products and special promotions.